voyage, san fransisco

Nuages

Ca y est, c'est le départ pour le soleil... qui commence à me manquer. Et comme je vous l'ai dit, je vais vous contez mes petites péripéties et ma journée. 

Réveil à 8h, 8h30, je prend tranquillement ma douche quand tout un coup je repense à un mail que Air Canada m'a envoyé il y a plusieurs jours. L'objet était "Modification d'Itinéraire - Information importante - ne pas effacer" et qui avait des allures de spam... que je n'avais donc évidemment pas lu... Mauvais, mauvais. Heureusement que cette idée de génie m'a traversée l'esprit à 8h30 car en effet mon vol avait été modifié. Départ 10h15 au lieu de 16h10! Tabernac!

Ni une ni deux, je jette les dernières affaires qui traverse mon esprit dans ma valise. Je préviens Patrice et on est parti. En route je vois que ça n'est plus un changement qui m'attend mais deux. Ca me met de bonne humeur... Bon la journée ne fait que commencer et 13 heures de voyage m'attendent. Ca n'est pas le moment de s'énerver surtout que j'arrive quand même en avance pour mon premier vol, c'est une première bonne nouvelle.

J'ai le temps de remplir tout les formulaires qui vont bien pour l'entrée au Etats Unis avant de monter dans l'avion (qui est enfaite un petit coucou, il faut baisser la tête pour rentrer dedans car la porte est vraiment basse)... Quelle galère. 

Premier vol assez court, une heure et demi. J'ai le temps de me reposer et de lire un peu qu'on est déjà à Toronto. Mon prochain vol étant international, il faut que je passe la douane américaine. L'attente est longue, je profite du wifi pour discuter avec des amis avant qu'on me fasse remarquer que je n'ai pas le droit à mon cellulaire... L'attente s'allonge à se moment. Je n'ai plus qu'à patienter sagement.

Je passe la douane sans aucun soucis. Puis un autre petit contrôle. Et après toutes ces émotions il me faut un remontant. Je vois une boulangerie avec des sandwichs qui ont pas l'air mauvais. J'en prend un. Il me faut au moins ça.

Dans le deuxième avion, la porte est assez grande pour que j'y passe sans avoir à me baisser, c'est un peu plus rassurant. Une télévision individuelle nous attend à nos sièges, belle initiative. J'ai le temps de voir un petit film et le début d'un autre avant d'atterrir à Denver, mon deuxième stop. Le français n'est plus d'actualité, place à l'anglais! J'ai peur. Je dois trouver ma dernière correspondance qui est bien évidement dans un autre terminal. Heureusement l'aéroport est bien fait et il n'est pas si difficile de trouver le train menant à ce terminal. Arrivée à la bonne place, je vois un McDo, parfait des nuggets et quelques frites me remonteront bien le moral. L'attente me permet de me télécharger un épisode ce qui se révèlera très utile. Car dans ce dernier avion, oui il y a des petites télé mais c'est payant! Presque 8$ pour le vol, une véritable arnaque! Mon programme se dessine très vite, mon épisode, dodo et lecture!

J'y suis enfin, San Fransisco, la Silicone Valley... Mon frère doit m'attendre à la sortie alors je prend la première porte où la sortie est marquée en gros! Mais personne n'est là, je ne comprend rien et je n'ai plus que 20% de batterie sur mon téléphone. Je l'appelle, ça marche. Il me dit que la dernière fois il a mit 30 min à retrouver son ami... On est mal barré. Finalement on se retrouve relativement rapidement. Ma maman est là aussi, ça réchauffe le coeur. Les retrouvailles j'aime ça mais la voiture m'appelle, j'aimerais en finir avec cette longue journée. Bien sûr on ne sait plus où elle est garée et il nous faudra visiter 3 étages du parking avant de la retrouver. La fin est proche. Ca y est on y arrive.

Bienvenue à la Discolloc!